L’un des compagnons demanda au prophète صلى الله عليه وسلم :

« Pourquoi ces sacrifices ? »Il répondit : « C’est la tradition de votre père Ibrahim.» «Quel en est l’intérêt ?» reprit l’homme et le prophète صلى الله عليه وسلم de répondre : « Pour chaque poil, il vous sera compté une bonne action ». « Et la laine ?» lui demanda-t-on ? Il répondit : «Pour chaque brin de laine, une bonne action vous sera comptée également. »

Rapporté par Ahmad, Ibn Mâjah et At-Tirmidhi

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

« Celui qui a égorgé sa bête avant d’avoir prié, qu’il en égorge une autre à sa place. Et celui qui n’a pas égorgé jusqu’à ce que nous ayons prié qu’il égorge au nom d’Allah »

[ Al Boukhary 5500 / Mouslim 1960]

le prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

« Sacrifiez seulement un animal ayant atteint l’âge minimal à moins que cela ne soit difficile pour vous dans ce cas une bête plus âgé/adulte parmi les ovins »

[Mouslim 1963]

D’après Salamata ibn Al-Akwa’, le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« Mangez-en, faites-en manger et conservez-en »

(rapporté par al-Boukhari)

Selon Djâbir bin ‘AbdiLlah (رضي الله عنه) :

« Nous avons sacrifiés l’année de al Houdaybiya avec le prophète صلى الله عليه وسلم un chameau pour sept et une vache pour sept »

(rapporté par al-Boukhari)

Le prophète Mohammed « Salla Llahu 'alayhi wa sallam » a dit :

« A chaque nouveau-né une Aqiqa. Faites une offrande en son nom et écartez de lui le mal. »

(Boukhari, Tirmidhi et An-Nassa'i)

« Chaque nouveau-né est tributaire de sa Aqiqa, qui est sacrifiée le septième jour. Son crâne est aussi rasé et un nom lui est donné ce jour-là. »

(Boukhari, An-Nasa’i, Abou Dawoud)

Concernant la bête à sacrifier, Interrogé sur la aqîqa, le Messager d'Allah -Salla Llahu 'alayhi wa sallam- répondit :

« On sacrifie deux moutons pour le garçon et un pour la fille et il n'y a pas de mal à ce qu'ils soient mâles ou femelles. »

(At-Tirmidi)

Concernant le sacrifice par procuration, les savants se sont basé sur la parole du Prophète « Salla Llahu 'alayhi wa sallam » :

« Les actions ne valent que par les intentions (de leurs auteurs) et la rétribution de chacun sera uniquement en fonction de son intention. »

(Al-Bukhârî, Muslim)

Rappel Religieux :

Lorsqu'un nouveau-né voit le jour, quelques devoirs issus de la Sunna purifiée de notre bien-aimé - Prière et Salut d'Allah sur lui - sont à respecter et à mettre en exécution par le père ou la mère.

La tradition prophétique recommande d’immoler une bête à la naissance d’un enfant selon les moyens financiers de la famille (mouton, brebis, etc.), mais il ne faut pas aller jusqu’à s’endetter pour acheter une bête.

Cette pratique est appelée « al-aqiqah » et doit se faire (si c'est possible) le septième jour après la naissance, si non plus tard quand il sera possible.

La aqiqa est un acte de piété en faveur du nouveau-né ; il est accompli à la première heure de sa venue au monde. Ce dernier profite grandement du sacrifice, comme il profite de la prière faite en sa faveur et de la sacralisation faite pour lui, etc... En outre, la aqîqa le libère parce qu’il est assujetti à ce sacrifice. De même, il constitue une rançon par laquelle on rachète le nouveau-né comme Allah racheta Ismaïl par le bélier.

Il n'est pas exclu dans la Sagesse d'Allah, dans Sa Législation et Sa prédestination, que cette pratique soit une cause de sa bonne croissance, de la pérennité de sa santé et de sa longévité en le protégeant contre le mal.

Sacrifice Islam

180,00 €

Ovin SACRIFIER HALAL SANS ELECTRONARCOSE,

RESPECTANT LE RITE ISLAMIQE EN CITANT LE NOM DE LA PERSONNE QUI A COMMANDER SOUS LE CONTRÖLE DE L’ORGANISME VGH (Organisme de contrôle halal indépendant) www.halal-vgh.com

Ovin âgée de plus de 6 mois

Agneaux mâle ou femelle

Le Poids : 20 kilos de moyennes (pèse entre 18 et 22 kg poids carcasse)

Les Abats : Fressure, pence

Agneaux de Race : Charolais, Ile de France, Texel, Suffolk

Origine : Irlande

Elevage : Elevés en PLEIN AIR

  • Security policy (edit with module Customer reassurance) Security policy (edit with module Customer reassurance)
  • Delivery policy (edit with module Customer reassurance) Delivery policy (edit with module Customer reassurance)
  • Return policy (edit with module Customer reassurance) Return policy (edit with module Customer reassurance)

Faites appel à monmouton.fr et sans bouger de votre place, depuis votre fauteuil, vous pouvez choisir votre bête vivante en toute confiance conforme aux critères de l’abattage islamique pour le sacrifice. Vous choisissez votre bête et elle sera directement livrée chez vous.

Monmouton.fr souhaite faciliter à la communauté musulmane l’application d’une tradition prophétique très importante dans la vie des musulmans de tous les jours toute en respectant la législation en vigueur concernant l’abattage d’animaux.

En effet, Il est bien connu qu’offrir des sacrifices est un type d’acte d’adoration au moyen du quelle une personne cherche à se rapprocher de son Seigneur, car Allah l’a enjoint en ces termes :

« Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie »

[Sourate al-Kawthar, v.2]

« Dis : Certes ma prière, mon sacrifice, ma vie et ma mort sont pour Allah le Seigneur des mondes. Il n'a aucun associé ! »

[Sourate Al An'am, v.162/163]

D’après Ibn ‘Abbas (que Dieu l’agrée), le Prophète « Salla Llahu 'alayhi wa sallam » a dit :

« Trois choses me sont prescrites alors qu’elles constituent pour vous des actes surérogatoires : la prière du « witr », le sacrifice et les deux unités de prière du fajr »

[Al-Bayhaqi]

Le sacrifice est un moyen de se rapprocher d'Allah, Exalté soit-Il, en lui demandant de l’aide et du soutien dans une affaire ou une dure épreuve. Ou tout simplement remercier Allah pour ses bienfaits.

Il y a dans le sacrifice deux choses importantes :

  • Le fait de prononcer le nom d’Allah lors du sacrifice en disant « Bismillah » Ceci signifie le fait de demander l'aide d'Allah (isti'ana) pour ce sacrifice.
  • L'intention que l'on pratique ce sacrifice afin de se rapprocher d'Allah pour qu’il exauce notre demande et accepte cette offrande.

Le sacrifice est un acte d'adoration, qui, peut-être charger par une autre personne d'immoler la bête à sa place.

Le Prophète, « Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam » égorgea lui-même soixante-trois bêtes et chargea Ali (que Dieu l’agrée) d'immoler ce qui restait.

« Les actions ne valent que par les intentions (de leurs auteurs) et la rétribution de chacun sera uniquement en fonction de son intention. »

(Al-Bukhârî, Muslim)

Le sacrifice est un droit à Allah seul, comme tous les actes d'adoration, celui-ci ne doit être pratiqué que pour Allah et il est interdit de le pratiquer pour un autre que Lui qui qu'il soit.

Celui qui pratique un sacrifie pour un autre qu'Allah en voulant par cela l'adorer et le glorifier a commis un acte d'association majeure le faisant sortir de l'Islam.

L'imam Nawawi a dit :

« Sache que le sacrifice pour celui qui est adoré est comme la prosternation. Ces deux choses sont parmi les formes de glorification et d'adoration qui sont uniquement pour Allah qui est le seul à mériter d'être adoré. »

(Al-Bukhârî, Muslim)

La répartition du sacrifice

Il est recommandé de réserver le tiers du sacrifice à la consommation personnelle, de partager le deuxième tiers avec ses proches et d’offrir le tiers restant aux nécessiteux. Allah dit :

« Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable »

[Sourate AlHajj v.28]

En décrivant comment le Prophète (BSDL) répartissait son sacrifice, Ibn ‘Abbas (que Dieu l’agrée) dit :

« Il gardait un tiers pour sa famille, il offrait un tiers aux pauvres parmi ses voisins, et réservait le tiers restant pour le donner en aumône à quiconque lui demandait la charité »

Ibn ‘Omar dit :

« Les sacrifices et les offrandes sont répartis comme suit : un tiers pour toi, un tiers pour tes proches et un tiers pour les nécessiteux »

L’équipe monmouton.fr vous remercie de votre confiance et vous garantit de prendre soin de l’accomplissement de votre sacrifice à sa juste valeur.